Chantiers 2015

Suivre ce lien pour les chantiers 2014


Novembre, nous terminons l'année:

Ce matin le ciel est moins limpide qu'au mois d'octobre, mais finalement la journée sera belle et seul le Ventoux, au loin, restera pudiquement voilé :

Castellas  Panorama

Le travail ne manque pas, quelques tonnes de pierres à extraire de l'intérieur de la tour ouest, tout le monde s'y met, présidente en tête :

 Dégagement Dégagement

On s'en sert pour construire un chemin d'accès afin de pouvoir utiliser plus facilement les brouettes :

Nov 15 05

Mais avant de tout dégager, il faut arracher une énorme souche :

Nov 15 06

De son côté, Claude poursuit l'aménagement des abords de la tour principale :

Nov 15 07

Tandis que Fred dégage l'angle de la tour ouest :

Nov 15 08

La matinée s'écoule rapidement et il est temps de reprendre quelques forces :

Nov 15 09

Et des forces, l'équipe en a besoin car la souche se révèle récalcitrante :

Nov 15 10

Elle dispose de plein de ramifications qu'il faut scier une à une :

Nov 15 11

Anne s'est attaquée à une autre souche qui semble bien plus disposée à se laisser arracher :

 Nov 15 12 Nov 15 13Nov 15 14

Quant à Claude, il a dégagé une base de mur qui pose de nouvelles questions car, malgré les signes d'arrachement sur la tour principale, cette base est construite sans mortier :

 Nov 15 15 Nov 15 16Nov 15 17

La souche n'a toujours pas bougé malgré tous les efforts déployés :

Nov 15 18Nov 15 19

La journée touche à sa fin, le soleil commence à baisser sur l'horizon, l'angle de la tour ouest est dégagé :

Nov 15 20

Le chemin d'accès est pratiquement prêt :

Nov 15 21Nov 15 22

Mais il faudra attendre l'année prochaine pour régler le sort de la souche ! :

Nov 15 23

A bientôt en 2016 !

 


Octobre, c'est l'été indien:

Le ciel est limpide et la température printanière, la journée s'annonce excellente:

Journée d'Octobre

Dès l'arrivée sur le site, on peut mesurer le travail accompli le mois dernier, la tour d'entrée, débarassée des arbustes qui l'encombraient, se révèle dans toute son ampleur:

La tour d'entrée

Comme d'habitude, Lionel est le premier arrivé et joue déjà de la cisaille:

Lionel

Jean-Marc et Kamel se chargent d'incinérer les broussailles et branchages coupées lors des mois précédant:

Jean-Marc et Kamel

Jacques, de son côté, a décidé de rechercher le seuil de la porte de la tour qui devait se trouver dans cette zone comme en témoigne le trou de barral dans l'épaisseur du mur:

Jacques Barral

Claude, notre spécialiste es-murailles, poursuit l'élévation de la bordure de l'allée sous la tour principale:

Clade

Le reste de la troupe vient d'arriver:

La troupe

Fred se charge de créer un stockage de la pierraille que l'on extrait de l'intérieur de la tour, aidé par Kamel et Jean-Marc:

Fred Jean-Marc et Kamel

Un autre brasier est créé sur l'esplanade d'entrée pour éliminer les déchets accumulés ces derniers mois:

Brasier

L'avantage c'est que l'on dispose de pas mal de braise pour cuire les saucisses:

Les saucisses

Car c'est l'heure du repas, une bonne tablée, un temps idéal pour un pique nique dans une bonne ambiance:

A table A table

Par ce temps magnifique, la vue sur le Castrum d'Allègre est idéale:

Castrum d'Allègre

Après le repas, chacun reprend de plus belle:

la reprise la reprise

Pendant que Bérénice et Anne nous préparent des châtaignes grillées:

Castagnade

A la fin de la journée la murette a gagné quelques rangs et la base d'un nouveau mur commence à être dégagée:

L'allée

Au niveau de la tour, un accès provisoire commence à voir le jour pour faciliter l'opération de dégagement des quelques tonnes de gravats entassés à l'intérieur:

rampe d'accès

Encore une journée de travail avant la fin de l'année, espérons que le temps soit aussi clément qu'aujourd'hui.

ça gratte

 


Septembre, les vacances sont finies:

Après quelques épisodes Cévenols bien humides, cette journée s'annonce très belle:

Septembre au CastellasSeptembre au Castellas

Premier arrivé comme à son habitude, Lionel débroussaille en attendant le reste de la troupe qui sera certainement restreinte car, en ce mois de Septembre, de nombreuses associations dont nous faisons partie organisent leurs conseils d'administration qui mobilisent plusieurs de nos membres:

Lionel

Le désouchage de l'esplanade se poursuit:

Désouchage Désouchage

Ainsi que son aplanissement car les renforts sont arrivés:

Les renforts

De grosses pierres se trouvent là, ce sont des pierres de parement, arrachées à l'une des murailles puis finalement abandonnées par les pillards:

Un os ! pierre de parement

De son côté, l'équipe d'Olivier a entrepris de dégager l'intérieur de la tour d'entrée qui n'avait pas été nettoyé à fond depuis notre tou premier chantier:

Tour d'entrée

Rapidement c'est véritable monceau de broussailles diverses qui en est extrait:

Monticule de broussailles

Pendant ce temps la terre extraite de l'esplanade est étalée sur le sentier aménagé au nord-ouest de la grande tour:

étalement

Le déjeuner sera pris sur la table de la face ouest moins exposée au vent de la vallée du Rhône:

Une belle tablée

Après cette pause réparatrice, l'équipe à Lionel entreprend de dégager un mur maçonné situé au nord de la grande tour et qui disparaît sous les éboulis d'une salle qui devait se trouver à cet endroit:

Dégagement de mur dégagement de mur

Dans la tour d'entrée, les broussailles étant éliminées, il faut s'attaquer aux souches pour éviter une repousse trop rapide:

Sus à la souche

Celles-ci, dont les racines se sont insinuées entre les pierres, donnent du fil à retordre à notre joyeuse équipe:

Sus à la souche Sus à la souche

Il faut employer les grands moyens:

L'homme à la tronçonneuse

Et après tous ces efforts, la souche cède enfin:

Sus à la souche

A la fin de la journée l'angle de la tour est entièrement dégagé:

La tour dégagée

Et la murette apparaît enfin:

Murette

Gageons que l'équipe sera plus étoffée pour le chantier d'Octobre, ce qui nous permettra d'avancer encore dans ce travail excitant de découverte.

 


Mai, le beau temps est enfin là:

C'est un soleil lumineux qui inonde le Castellas ce matin, la température est déjà élevée, celà va nous changer du mois dernier:

Le Castellas

Les courageux sont déjà au travail, il y a quelques souches à extraire et elles résistent les bougres:

Les courageuxSouche récalcitrante Souche récalcitrante

Bien sûr nous avons nos préposés aux murailles, et dans ce domaine il y a toujours à faire:

Murailles Murailles

Avec les beaux jours, c'est la végétation qui a repris le dessus, heureusement Olivier est là, il a déjà débroussaillé le chemin d'accès et le parking:

On débroussailleChemin parking

Ici on s'affaire à la construction d'un escalier. Tout en facilitant l'accès au pré inférieur, il retiendra efficacement la terre récupérée lors des dégagements de murailles et que nous avons étalée pour créer un petit espace plan:

Escalier

Tout le monde s'affaire tant, que la matinée touche vite à sa fin, c'est l'heure d'un petit apéritif convivial en présence de Mme la Maire de Bouquet venue nous encourager, s'ensuivra le repas ou l'on partage ce que chacun a préparé:

Apéro Repas

Dès la dernière bouchée avalée, le bourdonnement de la débroussailleuse reprend et l'équipe, parfaitement rechargée en énergie, compte bien jetter un sort à la dernière souche:

Olivier Forçats de la terre

Mais elle se défend:

On l'aura

Imperturbable, Claude empile ses pierres:

Claude

Olivier a déjà dégagé la quasi totalité du pré inférieur, cela fait beaucoup plus propre, il reste tout le fond du site mais nul doute qu'il en viendra à bout:

Atila Atila

Les souches étant arrachées, le dégagement des murailles se poursuit:

Forçats de la terre

l'occasion de déterrer une belle pierre, une marche d'escalier semble-t-il qui n'est pas arrivée là par hasard, elle a dû être arrachée à une tour mais oubliée là et recouverte par le temps:

Marche

Le dégagement de la terre et de l'humus accumulé par les années, nous révèle une autre base de mur:

le mur se poursuit

A la fin de la journée, l'escalier est pratiquement terminé

Escalier

Il a belle allure ! :

Escalier

Les chantier vont s'arrêter là pour ce semestre, le prochain très probablement en septembre.

 


Avril, ne te découvres pas d'un fil:

Encore une journée incertaine, le Castellas se distingue à peine dans une brume dense et la plaine est noyée dans un petit crachin Breton:

Temps Breton Temps Breton

Le printemps est pourtant bien là et la nature s'est parée de belles fleurs:

Printemps

Tiens ! quelques visiteurs facétieux se sont amusés à élever des colonnades:

    Fantaisie artistique   Fantaisie artistique

La troupe sera modeste aujourd'hui, mais la motivation compensera certainement le manque de bras:

 Anne

Plusieurs objectifs pour la journée, dégager le retour de murette mis au jour le mois dernier et surtout enlever la souche qui le surplombe:

 Dégagement

Créer quelques marches d'escalier au niveau du passage vers le pré inférieur pour permettre de finir le remblayage de la plateforme:

 Escalier

Bien sûr, Claude poursuit la réalisation des murettes sous la tour:

 Claude

Bernard pose déjà la première marche:

Escalier

Tandis que le reste de l'équipe dégage les racines envahissantes de la souche:

Souche

Bientôt l'escalier prend forme:

Escalier

Tandis que la souche a fini par cèder:

Souche

Toute la journée sera marquée par une alternance de crachin, en particulier au moment du déjeuner, et de raies de soleil illuminant les collines:

Pleuvra - pleuvra pas Pleuvra - pleuvra pas

L'esplanade a pris de belles proportions:

Esplanade

Claude, qui a terminé sa murette, envisage de dégager un peu la base de la tour la prochaine fois:

Claude

Bernard met la dernière touche à son escalier:

Bernard

Avant de partir on peut mesurer l'étendue du travail accompli par les huit courageux qui avaient osé parier qu'il ne pleuvrait pas:

Beau boulot Beau boulot

A bientôt !

 

 


Mars, les découvertes continuent:

Pas de pluie prévue avant la fin d'après-midi mais la brume est bien présente et le Castellas apparaît à peine au détour du chemin:

Brume sur le Castellas

Les travaux du mois dernier avaient révélé la base du mur de la nouvelle tour et l'amorce d'un autre mur plus grossier:

Découvertes de Février Découvertes de Février

Tous les efforts de l'équipe se portent donc au dégagement du talus de gravats qui cachent ces constructions:

Les terrassiers Les terrassiers

Tandis que Cécile et Kamel manient la pioche et la pelle, Jean-Marc se charge du transport des gravats:

Transport Transport

Claude prèfère la pierre sèche, il s'est trouvé une véritable vocation:

Claude

Olivier et Anne ont entrepris de réparer une déchirure dans la clôture de sécurité:

Olivier Anne

Le travail de terrassement avance à toute allure et déjà un nouveau mur formant un angle d'environ 110 ° se révèle à nous, délimitant une loge séparée du mur de la base de la tour découverte précédemment par un espace de quelques centimètres:

 La découverte continue La découverte continue

Profitons de ces terrassements pour supprimer quelques arbres qui ont poussé de manière désordonnée. C'est Olivier, notre bûcherons Canadien comme le surnomme Lionel, qui s'en charge:

Notre bûcheron Notre bûcheron Notre bûcheron

Bernard, de son côté, s'est mis au dégagement du seuil de porte mis en évidence le mois dernier:

Bernard

Tandis que Bernard, l'autre !, et Robert poursuivent la consolidation de l'angle du mur:

Les Bernard et Robert

Les arbres sont abattus, il faut les débiter et dégager les branchages vers le lieu où l'on procèdera à leur incinération:

Débitage Débitage

Cécile a atteint le sol de la loge au niveau de la roche qui a été égalisée, elle a découvert une rigole destinée à l'écoulement des eaux qui pouvaient s'accumuler entre les deux murs:

Cécile 

L'intensité du travail a fait que la matinée est passée très vite, les estomacs crient famine, il est donc temps de se retrouver autour des tables:

Repas Repas

La curiosité est trop forte, à peine le repas avalé le travail reprend de plus belle:

C'est reparti

Marcelle nous a rejoint, elle assiste Claude dans la réalisation d'un sentier au dessus de la "grande muraille":

Marcelle Claude

Le dégagement du seuil de porte a révélé le départ d'un nouveau mur, il est en pierres sèches mais bien assemblé, Bernard fait un sondage pour essayer de déterminer jusqu'où peut-il bien aller:

encore un mur sondage

L'arbre est coupé mais la souche résiste, peut être s'arrachera-t-elle en l'agitant:

Une souche Mars 15 29

Les filles s'y mettent aussi sans plus de succès, Bernard a décidé d'employer les grands moyens:

  les filles Grands moyens

Et voilà, elle à cédé !:

Victoire

Il faut bien amuser un peu les enfants !:

Taxi

La loge est quasiment complètement dégagée, une amorce de mur perpendiculaire semble en donner la limite:

La loge La loge

Anne et Bérénice égalisent l'espace créé qui sera bien utile pour la prochaine manifestation du Solstice:

Anne & Bérénice

Marcelle et Claude ont quitté le chantier mais leur sentier est bien amorcé:

Sentier

Avant de fermer le chantier pour ce mois-ci, avant que la pluie ne nous chasse, on peut mesurer le travail accompli:

Beau boulot Beau boulot

Mais il reste encore pas mal de choses à découvrir, nous avons hâte d'être au mois prochain.

 


 

Février, une nouvelle année de chantiers démarre:

Lumière palotte et ciel embrumé, nous sommes encore en hiver même si la température est loin d'être glaciale, la traditionnelle photo prise du virage du chemin en témoigne:

Fev 15 01

Mais très vite un timide soleil illumine le Castrum d'Allègre à l'horizon:

Fev 15 02

A peine arrivé, Claude entreprend de peaufiner les derniers détails de la muraille qu'il a entrepris depuis plusieurs mois:

Fev 15 03

belle affluence ce matin au point que, malgré un complément de matériel apporté par notre présidente, tout le monde ne trouve pas d'outil:

Fev 15 04 Fev 15 05

Par contre les croissants ne manquent pas pour encourager tout le monde !:

Fev 15 06

Depuis la découverte des bases d'une tour, ou du moins d'un bâtiment, tout le monde veut en savoir plus et le dégagement de l'angle est devenu une priorité:

Fev 15 07 Fev 15 08

Comme de belles pierres bien taillées sont extraites de l'amas de gravats, au lieu d'aller les entasser provisoirement plus loin, il est décidé de reconstruire en partie l'angle:

Fev 15 09

C'est bientôt une véritable ruche autour de ce mur, certains terrassent tandis que les autres bâtissent:

Fev 15 10 Fev 15 11

Robert, aidé par Bernard, apporte sa longue expérience de bâtisseur du Montalet:

Fev 15 12

Pendant ce temps les filles s'attaquent à une souche avec des outils bien dérisoires:

Fev 15 13 Fev 15 14

Curieusement, la jeune génération ne semble pas très motivée par le travail aujourd'hui:

Fev 15 15

Le temps de la pause du repas est arrivée, vu le nombre de participants il faut s'installer sur la double table supérieure beaucoup plus exposée au vent, il vaut mieux garder sa petite laine:

Fev 15 16 Fev 15 17

C'est pourquoi, le repas à peine avalé, l'activité reprend de plus belle pour se réchauffer:

Fev 15 18

La reconstruction du mur avance bien:

Fev 15 19 Fev 15 20

Bérénice s'est attaquée au dessouchage à la truelle:

Fev 15 21

Mais bientôt on s'active à employer les grands moyens, ça résiste mais ça finit par céder:

Fev 15 22 Fev 15 23 Fev 15 24 

Il n'y a plus qu'à dégager l'arbre:

Fev 15 25 Fev 15 26

Puis à éliminer la souche qui résiste encore:

Fev 15 27

Madame le Maire vient nous faire une petite visite d'encouragement:

Fev 15 28

Pendant ce temps, notre jeunesse a trouvé un jeu amusant, un peu d'eau dans les cendres d'un feu et les voilà jouant les femmes des cavernes:

Fev 15 29 Fev 15 30

Ce sont nos archéologues du futur qui vont s'en poser des questions !:

Fev 15 31

La fin de la journée approche, on a rangé les outils et l'on peut admirer le travail effectué:

Fev 15 32 Fev 15 33

Espérons que le mois prochain voit une aussi belle affluence !.